12 mars 2006

Comment devenir Franc-Maçon?

Comment devient-on franc-maçon?

La première réponse à donner à un curieux semble être une plaisanterie : pour devenir franc-maçon, il faut le vouloir.

Après avoir entendu une émission (le Grand Orient de France dispose de quinze minutes, sur les antennes de France Culture, dix fois par an, le dimanche matin), il arrive qu'un auditeur écrive rue Cadet pour demander à adhérer au Grand Orient dont le secrétariat répercutera la candidature sur un atelier.

La plupart du temps, un franc-maçon sert d'intermédiaire. Ou bien il s'est dévoilé auprès d'un éventuel candidat (un franc-maçon a toujours la possibilité de se dévoiler, mais il s'interdit de dévoiler un frère) et, lorsqu'il le juge prêt, le présente devant sa loge, ou devant une autre loge (dans ce cas, la plupart du temps c'est le ressort géographique qui joue, mais il peut y avoir des raisons de sensibilité, disons d'idiosyncrasie de la loge). La plupart du temps, un franc-maçon sert d'intermédiaire.

Mais c'est le frère qui peut être sollicité par le candidat, décidé à lui demander son parrainage. Dans ce deuxième cas, la présentation s'opère de la même façon.

Posté par lcp91 à 17:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment devenir Franc-Maçon?

    Pourquoi pas?

    mais pourquoi devenir Franc-Maçon?

    Posté par armand, 12 mars 2006 à 17:23 | | Répondre
  • Pourquoi devenir Franc-maçon

    POURQUOI DEVENIR FRANC-MACON ?

    L'attrait que la Franc-maçonnerie peut susciter pour les profanes est certainement motivé par sa preuve d'existence depuis 1773 en France et par son action au service de l'Homme.
    Nous pouvons constater que, durant des siècles, l'attitude et la condamnation des autorités religieuses et de certains partis politiques ont consolidé son existence contre leur gré. La condamnation de l'Église catholique est sûrement basée par la création d'une autre forme de pensée, où la croyance de chacun est fondée sur sa libre conscience, et non pas sur un dogmatisme allant souvent jusqu'au-boutisme déraisonné.

    L'approche de la Franc-maçonnerie dans ce monde des pensées crée tous les éléments de son indépendance vis¬-à-vis des religions, tout en les respectant mais laissant à chacun le droit et la liberté de choisir.

    La maçonnerie que nous pratiquons est avant tout un projet social où la recherche de l'amélioration de l'homme est toujours présente dans nos actions. Le monde profane, peut-être par esprit de curiosité, par désir de mieux nous connaître, par la réalisation d'actions de certains de nos FF:. célèbres ayant marqué notre République, éprouve le besoin de nous approcher pour mieux comprendre notre action et ainsi nous rejoindre pour partager notre idéal, notre but dans la construction d'un humanisme égalitaire entre tous. Il est difficile aux profanes, s'ils ne font pas partie de nos travaux, de distinguer ce que notre recherche de la perfection interne, et notre vocation sociale, peuvent ouvrir de radicalement différent pour les maçons.
    Ne l'oublions pas, nous sommes porteurs d'espoir, de promesses. Notre force, c'est notre complexité, dans la diversité des courants différents, apportant une réponse nouvelle, innovante, à construire l'expérience humaine par le savoir, l'art, la science, l'agitation de la pensée, l'écoute de l'autre, avec comme liant l'amour et la fraternité. Nos Loges, vues de l'extérieur, sont, à mon avis, non pas une école du savoir, mais surtout une forme d'espérance où l'homme par la voie de l'initiation, trouve sa plénitude dans la dignité et le respect d'autrui. est vrai, nous sommes à la recherche de la vérité. Et notre acquisition d'une forme de réflexion, de sagesse, nous amène à assumer nos responsabilités pour le devenir de notre société.
    Nous sommes devenus Franc-maçons car nous avons ressenti, à un certain moment de notre vie, le besoin de nous retrouver dans un autre lieu que celui conféré par notre entourage social, un lieu où nous voulons écouter l'autre pour mieux le comprendre, un lieu où nous pouvons échanger avec d'autres hommes nos idées, un lieu pour bâtir ensemble un projet de société, et ce lieu, nous maçons, nous l'appelons « la Loge ».
    Oui, la Loge est ce lieu où les échanges fraternels permettent d'exister ensemble, de mesurer nos différences mais surtout de se libérer de soi et des autres. La connaissance de soi et le travail fourni, symbolique et philosophique, nous donnent les éléments de rayonnement pour témoigner dans le monde profane de notre attachement fondamental au combat permanent contre toutes les inégalités. Notre vitalité, notre travail dans nos Loges, notre manière de construire une Obédience entendue, écoutée en dehors de nos murs, nous permettent d'avancer dans ce monde pour faire entendre avec force et détermination notre croyance en l'homme, en l'homme debout, en l'homme enfin digne et respecté.
    (extrait de HUMANISME hors série)

    Posté par claude, 12 décembre 2008 à 17:16 | | Répondre
  • Ajout

    Je vous invite à vous rendre sur le site de la Loge "Les Constructeurs" travaillant à Corbeil-Essonnes: www.lcp-essonnes.org

    Posté par lcp-91, 04 septembre 2006 à 14:11 | | Répondre
Nouveau commentaire